Convoquée pour avoir lieu les mercredi 26 et jeudi 27 juillet 2017, la neuvième session extraordinaire du Conseil Communal de Dogbo s’est tenue sous l’égide de l’actuel locataire de l’hôtel de ville de Dogbo, Monsieur Codjo ACAKPO. Deux mesures ont été prises. Il s’agit de l’autorisation de l’affectation de l’excédent de fonctionnement d’exercice 2016 au profit de la poursuite et l’achèvement des travaux de construction de l’hôtel de ville d’une part, l’identification d’un local pour rendre opérationnel le Tribunal de Première Instance de Dogbo à partir de 2018 d’autre part.

La 9ème session extraordinaire du Conseil Communal de Dogbo a été structurée en 07 points à savoir :

  • Installation des nouveaux conseillers ;
  • Etude et adoption du compte rendu de la dernière session extraordinaire
  • Identification d’un local pour rendre opérationnel le tribunal à partir de 2018 ;
  • Information sur l’aménagement du marché ;
  • Autorisation de l’affectation, du complément pour la poursuite de l’achèvement de l’hôtel de ville ;
  • Présentation du rapport de mission du Maire sur Belgique ;
  • Divers.

D’entrée, suivant l’arrêté préfectoral portant convocation des sieurs ALLODE Valdo Wilfried et de Mahouto Nestor AGBEMAHLOUE pour siéger au sein du Conseil Communal de Dogbo, le président du Conseil a procédé à l’installation de ces derniers en présence de leurs parents, amis et sympathisants.

Après lecture du compte rendu de la 8ème session extraordinaire par le secrétaire de séance, Jean Josias HOUESSILO, le document a été adopté par 10 voix pour, 08 contre et 01 abstention sous réserve d’intégration des observations formulées par les honorables conseillers.

Pour rendre opérationnel le tribunal de première instance de Dogbo à partir de 2018, sur demande du Ministre de la Justice et de la Législation, le Conseil a identifié les locaux du Centre de Formation Agricole sis au bord de la voie inter – état Dogbo – Djakotomey pour abriter le siège de l’institution en attendant la construction du bâtiment. Parlant de la construction du tribunal, il a été également demandé au Conseil deux domaines de quinze hectares au total pour la construction du Tribunal de Première Instance, de la prison civile et de la ferme pénitentiaire. Sous peu, la mairie mettra à la disposition du Ministère de la Justice et de la Législation, lesdits domaines demandés soit l’un de cinq (05) et de l’autre de dix (10) hectares, respectivement pour la construction du tribunal de première instance de Dogbo et de la prison civile y compris la ferme pénitentiaire.

Dans le cadre de l’aménagement du marché central de Dogbo, l’autorité a informé le conseil qu’il est entrain de déguerpir les occupants du domaine du marché afin que des infrastructures marchandes soient érigées au profit des usagers.

Le point cinq relatif à l’autorisation de l’affectation, du complément pour la poursuite et l’achèvement de l’hôtel de ville (1er, 2ème, 3ème, 4ème étages + toiture terrasse), a reçu l’accord de 10 conseillers, 00 contre et 02 abstention. 12 conseillers étaient dans la salle au moment du vote. A ce niveau, l’excédent de fonctionnement d’exercice 2016 qui s’élève à vingt-quatre millions (24. 000.000) sera dégagé pour complément de la poursuite et l’achèvement de l’hôtel de ville. Il faut dire qu’après le dépouillement du dernier avis d’appel d’offres lancé en date du 08 mai 2017, suite à l’annulation de la procédure de passation du marché après avis favorable de l’Autorité de Régulation des Marchés Publics ( ARMP) avec l’entreprise ERACOB qui n’a pas pu confirmer sa capacité financière pouvant lui permettre de démarrer les travaux sans pour autant besoin de l’avance de démarrage, le moins disant de la relance du même avis, a proposé un montant de Cent douze millions six cent trente-deux mille cent vingt-six franc CFA TTC (112.632.126) soit une augmentation de seize millions trois cent quatre-vingt-treize mille cent cinquante-trois / 16 393 153 par rapport au solde du contrat initial ( quatre-vingt-seize millions deux cent trente-huit mille neuf cent soixante-treize / 96.238 .973 signé il y a environ quatre ( 04) c’est-à-dire en 2014 avec l’entreprise HDL& FILS qui a été résilié après avis favorable de la Direction Nationale de Contrôle des Marchés Publics ( DNCMP) pour non-respect des clauses contractuelles. La relance du nouvel avis a subi une modification par rapport à l’ancien dossier qui était en exécution avec HDL& FILS. Le revêtement extérieur sera désormais en carreaux muraux en façade avec du ciment colle en lieu et place des endures et peintures. Pour pallier à cet écart, l’autorité de tutelle a souhaité que la ligne sur laquelle le complément sera dégagé ait reçu l’accord des conseillers par voix délibérative afin qu’il s’assure de la disponibilité des fonds avant de procéder à l’approbation du marché.

Le rapport de mission du Maire sur la Belgique a été présenté. L’intégralité du rapport de cette mission est dans l’article suivant…..

Service de l’Information, de la Communication, des Archives et de la Documentation