Pour satisfaire aux dispositions de la loi N°97- 029 portant organisation des Communes en République du Bénin en son article 16, le Conseil Communal de Dogbo s’est réuni en sa quatrième session ordinaire de l’année 2017, le mardi 28 novembre 2017. Selon les textes de la décentralisation, cette session est dite budgétaire.
A l’entame de la session, le président du Conseil a ouvert la session par un discours plein de sens, invitant ses collègues conseillers à des échanges productifs pour l’amélioration des conditions de vie des populations de notre Commune.
Elle a regroupé tous les dix – neuf conseillers communaux et s’articule autour de sept (07) points à savoir :
1- installation de la nouvelle Conseillère Communale, Madame Paulette Annie KEMBO ;
2- étude et adoption du rapport d’activités du 3ème trimestre 2017 de la mairie ;
3- étude et adoption du Plan Annuel de Développement (PAD) de la Commune ;
4- étude et vote du budget primitif, exercice 2018 de la Commune ;
5- autorisation pour signature de l’accord de jumelage avec la Commune de TEHINI en Côte d’Ivoire ;
6- dédommagement des supposés propriétaires du domaine du marché central ;
7- divers.
Le président du Conseil, Vincent Codjo ACAKPO a rappelé le contexte dans lequel l’installation de la nouvelle Conseillère Communale, madame Paulette Annie KEMBO est intervenue. Il faut dire à ce niveau, que le conseiller titulaire, monsieur Thomas d’Aquin ZANGOUNON, après sa nomination à la tête de l’Hôpital de la Mère et de l’Enfant, la Cour Suprême l’a déchu de plein droit. C’est ainsi que le Président du Conseil après notification de la Cour Suprême, a invité la suppléante à siéger au Conseil Communal en remplacement de son titulaire. Le Président du Conseil a alors installé officiellement en présence des parents et amis de la nouvelle conseillère.
L’étude et l’adoption du rapport d’activités du 3ème trimestre de la mairie est le deuxième point de la session. Après présentation du rapport d’activités, il a été adopté par le Conseil par 13 voix pour, 05 abstentions 00 contre.
En ce qui concerne le troisième point, à savoir Etude et adoption du Plan Annuel de Développement (PAD) 2018, il a été présenté et adopté par 15 voix pour, 00 contre et 03 abstentions à un montant de deux milliards deux cent quarante-quatre millions cinq cent onze mille (2 244 511 000) francs CFA.
Le projet de budget primitif exercice 2018, inscrit au quatrième point a retenu l’attention des conseillers. Avant d’aborder ce point, le Président du Conseil a informé ses collègues de la note de cadrage du budget envoyé par le Ministère de la Décentralisation et de la Gouvernance Locale. C’est suivant ce cadrage que le projet de budget 2018 de la Commune a été élaboré. Après discussion et réorientation de certains fonds du projet de budget, le vote a été adopté par 16 voix pour, 01 contre et 02 abstentions à la satisfaction de tous à un montant équilibré en recettes et en dépenses de Sept cent trente-quatre millions cinq cent trente mille neuf cent vingt-six (734. 530. 926) francs CFA sans report des crédits de 2017 sur l’année 2018.
L’autorisation pour la signature de l’accord de jumelage de la mairie de Dogbo avec son homologue de TEHINI en Côte d’Ivoire a reçu l’avis favorable de tous les conseillers par 19 voix pour, 00 contre et 00 abstention.
Pour ce qui concerne l’avant dernier point, le Président a présenté la situation des occupants illégaux du domaine du marché central de Dogbo. Parmi ces occupants, il y en a qui détiennent les papiers de leurs parcelles respectives tandis que d’autres n’en ont pas. Il en résulte que ceux qui ne détiennent aucun papier seront délogés et recasés ailleurs mais ceux qui disposent de leur titre foncier vont bénéficier de la procédure normale de relogement par constatation d’huissier de justice. Les membres du Conseil ont encouragé leur Président à continuer sur cette belle lancée qui vise à moderniser le marché central tel que contenu dans le plan d’aménagement.
En divers, le Président a informé le conseil de sa désignation par le Président de l’Association Nationale des Communes du Bénin (ANCB) pour le représenter à une rencontre de l’AIMF (Association Internationale des Maires Francophones en France qui se tiendra du 08 au 15 décembre 2017.
Service de l’Information, de la Communication, des Archives et de la Documentation